Home Accueil

Accueil

A propos du Comité du Détroit

Convaincues qu’une coopération plus étroite entre les territoires frontaliers offre une véritable chance de créer de nouvelles opportunités pour les habitants, les entreprises et les acteurs locaux, six collectivités locales de quatre pays – les Départements du Pas-de-Calais et du Nord en France, les Provinces de Flandre orientale et de Flandre occidentale en Belgique, la Province de Zélande aux Pays-Bas et le Comté du Kent au Royaume-Uni– ont lancé le Comité du Détroit en 2020.

Le Comité du Détroit constitue un forum de dialogue et un espace multilatéral et flexible. Ses membres travaillent ensemble, dans leurs champs de compétences respectifs, à étendre la coopération transfrontalière aux acteurs locaux issus du monde associatif, de l’enseignement, de la recherche ou de l’entreprise. Les autorités membres, chacune représentées par un élu mandaté, se rencontrent quatre fois par an au sein du Comité Exécutif du Comité du Détroit.

Gouvernance

Pour le Pas-de-Calais, le Comité du Détroit représente la possibilité pour nos jeunes de trouver des opportunités, pour nos entreprises de se développer de façon partenariale et pour l’ensemble de nos territoires de relever collectivement le défi de la transition écologique. Nous devons faire du Détroit notre porte d’entrée commune.

Mireille Hingrez-Cereda, Département du Pas-de-Calais

A travers le Comité du Détroit, le Kent s’engage à œuvrer pour faire progresser nos intérêts communs en matière d’économie, de climat, et de soutien à nos jeunes et à notre population.

Derek Murphy, Comté du Kent

Copyright:

En Zélande, nous sommes confrontés à une pénurie de main-d’œuvre, des locaux commerciaux abandonnés et à une baisse du nombre d’apprenants dans les écoles. Le marché du travail de Zélande a un besoin urgent de personnel.
De plus, nous devons traiter des enjeux mondiaux tels que le changement climatique. Des problèmes similaires existent également dans d’autres régions autour du Détroit du Pas de Calais. Au Comité du Détroit, nous partageons nos expériences et apprenons les uns des autres.
De cette façon, nous pouvons capitaliser sur ces opportunités. Après tout, ensemble, nous accomplissons plus qu’individuellement.

Anita Pijpelink, Province de Zélande

Photo: Mechteld Jansen

Le Brexit a largement contribué à une prise de conscience quant à la nécessité d’accélérer la coopération transfrontalière dans les territoires du détroit de la Manche.

Jean de Bethune, Province de Flandre-Occidentale

Coopérer à l’échelle de l’espace transfrontalier du détroit représente une opportunité nouvelle de relever nos défis communs au bénéfice de nos populations et nos territoires.

Sylvie Labadens, Département du Nord

Si vous n’êtes pas grand, vous devez travailler ensemble intelligemment. Même après le retrait du Royaume Uni, il est important de continuer à entretenir de bonnes relations économiques avec les voisins d’outre-Manche, ainsi qu’avec les autres régions partenaires du Comité du Détroit. Mais une bonne coopération est également cruciale dans d’autres domaines. Il suffit de penser à notre lutte contre le changement climatique et l’élévation du niveau de la mer du Nord. 

Riet Gillis, Province de Flandre-Orientale